Recherche

Vous êtes ici : Accueil > Rapports d'information

Rapports d'information

Informations du document Perspectives technologiques ouvertes par la 5G

Perspectives technologiques ouvertes par la 5G

Ajouter au panier Consulter et imprimer gratuitement ce document sur le site du Sénat

Perspectives technologiques ouvertes par la 5G

Rapport N° 188 (2018-2019) de MM. Pierre HENRIET, député et Gérard LONGUET, sénateur, fait au nom de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, déposé au Sénat le 11 décembre 2018

Prix : 3.50 €

Résumé : Le déploiement de la 5G, cinquième génération de standards de téléphonie mobile, doit permettre de relever le défi de l'ultra-connectivité de nos sociétés. Il s'agit de dépasser les limites du standard actuel : réseaux engorgés dans les zones à trafic ponctuel élevé, incapacité à gérer une grande quantité d'objets connectés, délais de latence trop longs. La 5G doit conduire à des communications massives, quasiment en temps réel, grâce à l'optimisation des bandes de fréquence par des modulations numériques plus complexes et un meilleur pointage des faisceaux.
Différents enjeux technologiques ont été abordés lors d'une audition publique organisée au Sénat le 8 novembre 2018 : fonctionnement de ce standard, choix des bandes de fréquences, besoins en termes d'infrastructures, exposition des particuliers aux ondes électromagnétiques, etc.
L'Office formule, dans le présent rapport, plusieurs recommandations qui visent à permettre au monde de la recherche de pouvoir disposer de données précises émanant des opérateurs et des constructeurs d'antennes ; à garantir le financement de l'appel à projets de recherche de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) sur les risques liés à l'exposition aux radiofréquences ; à poursuivre les expérimentations 5G en cours et à lancer dès 2019 des pilotes 5G « grandeur nature » ; enfin, à conduire des travaux de concertation avec les collectivités territoriales et les entreprises pour permettre la mutualisation des réseaux et des conditions d'accès spécifiques au réseau 5G pour certains usages ciblés (véhicules autonomes, santé, énergie, industrie).