Recherche

Vous êtes ici : Accueil > Rapports d'information

Rapports d'information

Informations du document Chauffeurs routiers, pilotes, personnels navigants : pour un statut européen du travailleur hautement mobile

Chauffeurs routiers, pilotes, personnels navigants : pour un statut européen du travailleur hautement mobile

Ajouter au panier Consulter et imprimer gratuitement ce document sur le site du Sénat

Chauffeurs routiers, pilotes, personnels navigants : pour un statut européen du travailleur hautement mobile

Rapport d'information N° 370 (2018-2019) de Mme Fabienne KELLER et M. Didier MARIE, fait au nom de la commission des affaires européennes, déposé au Sénat le 7 mars 2019

Prix : 3.50 €

Auteur(s) : Fabienne KELLER, Didier MARIE

Résumé : L'adoption en juin 2018 de la directive modifiant celle de 1996 sur le détachement des travailleurs a constitué une première étape en vue de revenir au fondement de l'encadrement réglementaire du détachement : protéger les travailleurs. Le recours massif au détachement depuis 2010 avait en effet biaisé sa perception pour en faire un synonyme de concurrence déloyale, contribuant à la disparition de certaines filières professionnelles dans les pays d'accueil.
Le Sénat a multiplié ces dernières années les prises de position sur ce sujet pour dénoncer les cas de fraude et appeler à des réformes d'ampleur visant tout à la fois le droit du travail et le droit de la sécurité sociale et permettre au dispositif de redevenir le symbole d'une Europe qui protège. Il convient de rappeler, par ailleurs, que 125 000 Français bénéficient de ce dispositif pour exercer un emploi à travers l'Union européenne.
Les salariés du secteur du transport se trouvent dans une situation particulière à l'égard du régime du détachement. Travailleurs par essence mobiles, ils sont au premier chef concernés par l'application des normes du pays d'accueil et le maintien d'une affiliation au régime de sécurité sociale du pays où leur entreprise est établie, si tant est qu'elle y exerce une véritable activité. Reste que le caractère éphémère ou volatil de leur activité fragilise une application pleine et entière de la réglementation européenne afférente, qui peut s'avérer par ailleurs peu claire.